Skip to main content
Image
Tony Estanguet lors du lancement de la SOP 2021
©Paris 2024
SOP

Lancement de la SOP 2021

Enseignants, médecins, champions et influenceurs se mobilisent pour faire bouger la Génération 2024

Ce lundi 1er février marque le lancement de la Semaine Olympique et Paralympique 2021.

Alors que plus de 80% des jeunes ne pratiquent pas les recommandations d’une heure d’activité physique par jour de l’Organisation Mondiale de la Santé, pour être en bonne santé, Paris 2024, le mouvement sportif et les fédérations du sport scolaire et universitaire s’associent à l’Education Nationale et à des experts santé pour organiser la Semaine Olympique et Paralympique, avec comme thématique principale 30 minutes d’activité physique par jour.

La sédentarité et le manque d’activité physique représentent la quatrième cause de mortalité dans le monde, elle est pourtant facilement évitable. Si on prend conscience de la nécessité de bouger et que l’on fait évoluer nos habitudes, on peut véritablement changer les choses, durablement. En France, on estime qu’il y 50 000 morts par an liées aux conséquences de la sédentarité. Il est primordial d’agir. Michel Cymes - Médecin et membre du collectif Pour une France en forme

 

Une semaine pour éveiller les consciences et faire évoluer les comportements

Pour la 5ème année consécutive, Paris 2024 se mobilise et engage les enseignant.e.s tout au long de la semaine pour faire bouger les enfants. La Semaine Olympique et Paralympique est un moment clé pour promouvoir l’éducation par le sport, en mettant les valeurs citoyennes et sportives au cœur des enseignements. L’ambition de Paris 2024 est de développer la pratique physique et sportive chez les enfants et les jeunes tout en sensibilisant aux valeurs olympiques et paralympiques. C’est à l’école que s’acquièrent les bonnes pratiques et les savoirs fondamentaux ; les bienfaits d’une pratique physique quotidienne doivent ainsi s’inscrirent dans le paysage scolaire pour être assimilés dès le plus jeunes âge.

Image
Tony Estanguet et Jean-Michel Blanquer SOP 2021
©Paris 2024

L’enjeu est d’instaurer un réflexe de 30 minutes d’activité physique dans la routine quotidienne des jeunes. En ce sens, le Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, avec le soutien de Paris 2024, a lancé un appel à manifestation d’intérêt visant à instaurer 30 minutes d’activité physique quotidienne dans les écoles, en complément de l’EPS. Afin d’accompagner les enseignants dans le déploiement de ce dispositif, de nouvelles ressources sont dès à présent disponibles sur la plateforme Génération 2024.

Jean Marc Serfaty, Inspecteur d’Académie, IPR EPS, à propos du dispositif de 30 minutes d’activité physique quotidienne : "Cette impulsion s’intègre de façon ludique dans le temps scolaire et tout au long des apprentissages de la journée. Elle a vocation à former des jeunes citoyens lucides, autonomes physiquement et socialement éduqués".

 

L’engagement des athlètes aux côtés des plus jeunes

Cette année encore, les athlètes français.es se mobilisent aux côtés de Paris 2024 pour mettre en mouvement la Génération 2024 et faire découvrir leur sport aux enfants. Chaque jour, du 1er au 6 février, une vidéo de 30 minutes de sports animée par un duo d’athlètes sera partagée en live sur la page Facebook de Paris 2024, et diffusée dans toutes les écoles participant à la SOP. Il s’en suivra 30 minutes d’échange en direct entre les élèves et les athlètes.

Partout en France, de façon présentielle ou virtuelle, des athlètes iront également à la rencontre des enfants, présenter leur sport, leur parcours, faire des initiations, et rappeler l’importance de faire de l’exercice au quotidien.

En 2021, plus de 2 800 établissements se mobilisent à l’occasion de la Semaine Olympique et Paralympique, près de 480 000 élèves seront sensibilisés et 80% des projets déposés traitent des parasports.